Le saphir

Issus de la même famille que les rubis, à savoir la famille des Corindons, les saphirs possèdent une couleur caractéristique bleue, avec des nuances pouvant aller du bleu clair au bleu foncé, selon la concentration en fer et en titane qu'ils possèdent. De l'hébreu « sappir » (belle chose) ou du grec ancien « sappheiros » (pierre bleue), le saphir est communément associé à la couleur bleue, même s'il existe des saphirs de toutes les couleurs, ou presque, tels que le saphir vert, le saphir jaune, rose, violet ou encore le saphir orange. On ne trouve en revanche pas de saphir rouge, cette couleur étant réservée à la sœur de cette pierre précieuse : le rubis. A noter que le saphir « fleur de lotus », « Padparadscha » ou « Padparadja », est un saphir à la teinte rose-violacé ou rose-orangé, particulièrement rare et très recherché.

Beaucoup plus courant que le rubis et moins onéreux aussi, le saphir est symbole de prudence, de paix, d'immortalité, de chasteté et de fidélité, symboles qui lui valent de souvent orner les bagues de fiançailles. On lui prête aussi le pouvoir de protéger les voyageurs contre les maladies telles que la peste et les blessures, et de lui assurer le gîte. De même, symbolisant la pierre céleste, le saphir est empreint de nombreux mystères. Pour les Perses, le saphir était le socle du monde et projetait sa lumière sur l'univers. Pour l'église catholique, le saphir était le symbole de la lumière divine, à tel point que l'on recommandait aux évêques et aux cardinaux de le porter à la main droite pour leur donner l'autorité céleste nécessaire lors des bénédictions.

La taille la plus souvent choisie pour le saphir est le coussin ou l'ovale. Toutefois, certains saphirs laissent apparaître une étoile à six branches, on parle de « saphirs étoilés », ils sont alors taillés en cabochon, forme qui permet d'accentuer cet astérisme, phénomène optique résultant de la présence d'inclusions d'aiguilles de rutile cristallisées dans la pierre à 60 ou 120 °. Dans ce registre, on peut mentionner le célèbre « Star of Bombay », un saphir étoilé de 182 carats, conservé au Smithsonian Institute of Washington, ou « L'étoile de l'Inde », d'un poids de 563,35 carats.

Et, parmi les autres saphirs célèbres, on citera le « Saphir Logan », également conservé au Smithsonian Institute, d'un poids de 423 carats ; « L'étoile de minuit », un saphir bleu-noir de 116 carats, ou encore « L'étoile d'Artaban » de 316 carats et « L'étoile d'Asie » de 330 carats. On trouve également deux saphirs célèbres, le « Stuart » et le « Saint-Edouard » sur la couronne impériale d'Angleterre.

Pour l'anecdote, c'est en 1988 que fut vendu aux enchères chez Sotheby's le « Saphir Rockfeller » d'un poids de 60,02 carats, transaction qui demeure à ce jour le record en termes de prix au carat (45,607 US dollars).

A l'heure actuelle, les principaux gisements de saphirs se trouvent en Birmanie, en Australie, au Sri Lanka, en Thaïlande , ainsi qu'au Brésil, en Chine, au Cambodge, en Tanzanie...

RETROUVEZ TOUS NOS BIJOUX ORNÉS DE SAPHIRS